Ile de France > Centre > Poitou Charentes > Aquitaine > Navarra > Rioja > Burgos > Palencia > León > Lugo > A Coruña
   

lundi 17 mai 1999

Sorigny (Indre et Loire) - Les Ormes (Vienne)
Je prends la route sous une pluie battante et ce durant 15km. A Sainte Maure de Touraine, je récupère mon courrier, j'ai une magnifique carte postale de la paroisse pleine de pensées amicales... et cela continuera ainsi à chaque poste où j'avais adressé des documents pour la suite de la route.
A la recherche d'un hébergement, j'atteins Les Ormes, là aussi tout est complet...
Ayant déjà 34km dans les jambes, j'appelle un ami qui habite à 50km de là et qui finalement va m'héberger pendant les trois prochains jours alors que je continuerai mon chemin...
L'endroit s'appelle Les Quatre Maisons, je n'en voie que trois. En réalité, il en manque neuf ! Toute la campagne environnante fût aménagée pour accueillir les émigrés acadiens, suite au grand dérangement, dont de rares descendants sont encore présents (la plupart étant, par la suite, partie vers la Louisiane).
Chaque ferme était constituée d'une maison d'habitation et de deux corps de bâtiment à usage agricole. A ce carrefour, il y avait 4 fermes d'où le nom Les Quatre Maisons et de ce fait, il y avait 12 bâtiments.

mardi 18 mai 1999

Les Ormes (Vienne) - Châtellerault (Vienne)
18km, une promenade. J'ai déjà un jour d'avance sur mon calendrier. J'échappe à la pluie.
Etant hébergé au même endroit pendant trois soirs, je peux marcher le sac à dos quasiment vide et j'atteins Châtellerault en 3h00. De plus, je prends des chemins qui rallongent mais qui sont éloignés des grands axes routiers.

mercredi 19 mai 1999

Châtellerault (Vienne) - Poitiers (Vienne)

église Notre Dame la Grande de Poitiers
Compte tenu de ma forme, je prends la décision de regrouper deux étapes en une, soit 34km et j'arrive à Poitiers en ayant marché sous la pluie pendant la moitié de la journée.
Même rythme que la veille malgré une distance double, la très grande forme.
Pas d'accès Internet à la Médiathèque François Mitterrand !
A Poitiers, je rôde autour d'un cyber-café qui n'ouvrira jamais et je dois attendre le lendemain.

jeudi 20 mai 1999

Poitiers (Vienne) - Lusignan (Vienne)
Après avoir dépassé Poitiers pour récupérer mon courrier à Fontaine le Comte. Votre serviteur, de retour à Poitiers, est en train de vous écrire et se prépare à rejoindre Lusignan à 26km de là. Je suis reposé et serein.
Je quitte Poitiers par les petites routes afin d'éviter les rocades et autres joyeusetés du monde automobile. De retour sur la route nationale un violent orage se déclenche et pendant une heure je marche à l'aveuglette avec le vent de face.
J'arrive enfin à Lusignan, berceau de Mélusine et des Lusignan rois de Chypre, de Jérusalem et d'Arménie. Il n'y a pratiquement plus aucune trace de ce glorieux passé.

vendredi 21 mai 1999

Lusignan (Vienne) - Melle (Deux Sèvres)


église Saint Hilaire de Melle
Départ 8h00 en direction de Melle.
Beaucoup moins de véhicules sur cette route départementale que je suivrai jusqu'à Saintes.
Le temps est clément, de gros nuages mais qui resteront calmes. J'ai même droit à quelques éclaircies.
Un automobiliste s'arrête et m'informe qu'il réalise par petites étapes le Chemin en Saintonge. De plus, il me donne les coordonnées de personnes que j'avais déjà identifiées sur Internet ou quand le virtuel rejoint le réel.
J'arrive à Melle, très ancienne cité puisque ces mines d'argent ont enrichit la royauté française dès le VIIème siècle.
Par contre, ils ont changé l'office du tourisme de place et je perds beaucoup de temps à le trouver.
Le gîte d'étape étant à l'opposé de ma route, je retourne encore une fois à l'hôtel auquel je commence à prendre goût. Après une journée de marche c'est bien plus agréable.

samedi 22 mai 1999

Melle (Deux Sèvres) - Aulnay de Saintonge (Charente Maritime)
Rien de particulier sur le chemin.
Sur la route, je suis dépassé par des pèlerins Néerlandais à vélo et à Aulnay, je rencontre un groupe de cyclo-randonneurs qui doivent faire le Chemin à vélo, en août.
Je suis hébergé au presbytère par le curé et ses deux s½urs dont une est s½ur ! Je dormirai et dînerai dans une des salles de catéchisme !
Le curé ayant en charge 25 clochers, la messe anticipée n'a pas lieu à Aulnay mais à Saint Mandé (on se croirait en région parisienne).
J'ai droit à un vélo pour me rendre sur place.
Le lendemain matin à l'occasion du petit-déjeuner j'ai une riche et agréable conversation avec le prêtre qui souhaite, à la fin de sa présente mission, pouvoir se rendre à Lourdes à pied.


église Saint Pierre de la Tour d'Aulnay de Saintonge

Dimanche 23 mai 1999

Aulnay de Saintonge (Charente Maritime) - Saint Jean d'Angely (Charente Maritime)

abbaye royale de Saint Jean d'Angely
Encore une fois, rien de particulier sur la route. D'un autre côté c'est conforme à mes attentes, c'est dans les rencontres que le Chemin se vit.
Je suis hébergé à l'abbaye royale, les cellules d'aujourd'hui sont fichtrement confortables.
Je me rends à l'église pour obtenir un coup de tampon sur ma carte et je me retrouve embarqué par le curé à un repas de communion que je quitterai à 19h00 après avoir gagné à la pétanque.
Ceux qui pensaient que je jeûnerai durant mon pèlerinage seront déçus.

lundi 24 mai 1999

Saint Jean - d'Angely (Charente Maritime) - Saintes (Charente Maritime)
Je prends des chemins de traverse, le moral est si haut que j'accepte de faire quelques kilomètres supplémentaires pour bénéficier d'une route plus sympathique.
Impossible de trouver âme qui vive un lundi de Pentecôte, après avoir erré une heure dans les rues de la ville, j'opte pour l'hôtel.
Après un peu de repos je visite cette cité qui mérite le détour.

Saintes vue du clocher de l'abbaye aux Dames

mardi 25 mai 1999

Saintes (Charente Maritime) - Pons (Charente Maritime)

mairie et donjon de Pons
Avant le départ, j'assiste à la messe dans la crypte romane de saint Eutrope : premier évêque de Saintes (1er siècle).
Puis, je continue mon chemin sur des petites routes.
J'identifie sans difficulté le presbytère, trouve un prêtre qui m'offre à boire mais ne peut m'héberger. Ils ne sont pas là ce soir !

mercredi 26 mai 1999

Pons (Charente Maritime) - Mirambeau (Charente Maritime)
La route nationale est la seule alternative. Par contre, les bas-côtés sont aménagés et confortables. Il suffit de faire abstraction du bruit.
A Mirambeau, je tombe sur un curé super sympathique qui m'offre à déjeuner et me permet d'utiliser sa machine à laver.
Par contre, je suis seul pour le dîner, mais notre conversation a été riche.
Je suis revigoré par cette traversée de la Charente Maritime.
C'est décidé, je prendrai le bac à Blaye, j'économise 20km et surtout j'évite une entrée difficile dans Bordeaux, au milieu des rocades et autres plaisirs du monde automobile.

l'hôpital Neuf de Pons
     
Ile de France > Centre > Poitou Charentes > Aquitaine > Navarra > Rioja > Burgos > Palencia > León > Lugo > A Coruña
Pèlerinage sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle
 accueil>premier chemin>Poitou-Charentes contact italiano english français
                              France Ile de France (08/05/99 - 10/05/99)                              
France Centre (11/05/99 - 16/05/99)
France Poitou-Charentes (17/05/99 - 26/05/99)
France Aquitaine (27/05/99 - 08/06/99)
Espagne Navarra (09/06/99 - 14/06/99)
Espagne Rioja (15/06/99 - 17/06/99)
Espagne Burgos (18/06/99 - 22/06/99)
Espagne Palencia (23/06/99 - 24/06/99)
Espagne León (25/06/99 - 04/07/99)
Espagne Lugo (05/07/99 - 07/07/99)
Espagne A Coruña (08/07/99 - 13/07/99)